Forum de discussion

Justice, société, questions sur tout ou presque
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Question à se poser

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 76
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Question à se poser   Dim 15 Juin - 17:57

La question sur la légitimité sur les raisons de la grève actuelle à la sncf n'est pas primordiale pour moi, mais j'aurais une question à ces syndicalistes qui de façon pour le moins arbitraire bloquent et compliquent la vie et le travail de millions de gens, employés et entreprises:

Vous n'avez pas d'enfants qui doivent aller passer leurs épreuves du bac ?

D'accord, ils vont me répondre qu'il suffira qu'ils rentrent à la sncf, sans diplôme, où il pourront suivre l'exemple de leur papa ou maman.

Je rigole ...


Dernière édition par Admin le Mar 17 Juin - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jac45.forumactif.org
TOTOCHE



Nombre de messages : 704
Age : 65
Localisation : gironde
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: contre le droit de grève.... suivant qui fait la grève   Lun 16 Juin - 14:08

Bonjour,

Je pense sincèrement que le droit de grève est un droit très important pour pouvoir se faire entendre, mais s'est aussi un droit qu'il faut utiliser avec discernement et en tant qu'arme ultime.
aujourd'hui on s'en sert comme premier argument, on se m'est en grève et ensuite on discute.......

Je me rappelle avoir perdu mon emploi a cause d'une grève qui avait durée plus d'une semaine, une grève pour défendre un droit soit disant, mais mon droit de garder mon travail ces messieurs s'en sont bien foutus.

Après 3 semaines sans travail, je retrouve un emploi, je dois me présenter un lundi matin, mais je n'ai plus le sous en poche, même pas de quoi me payer un abonnement hebdomadaire, ( avant les cartes orange)

Pas certain d'être réellement pris, Je tente le coup de ne pas prendre de billet, ( de peur de dépenser mes derniers sous en poche)
Pas de chance, 2 contrôleurs et bien sur, amende forfaitaire.
il m'est venu l'idée d'argumenter que je faisait la grève des billets, du fait que je n'étais pas content d'avoir perdu mon emploi, donc je fais grève du billet jusqu'a ce que je retrouve un emploi......

Pas de pitié, les 2 contrôleurs en ont rien a fou... de ma grève et patati et patata, ( j'ai droit un flot de rappels de ceci et de cela)

Donc j'en suis arrivé a leur demander si il étaient, ( les 2 contrôleurs) contre le droit de grève, hé bien oui ils sont contre le droit de grève. ( les contrôleurs grévistes sont contre le droit de grève), les choses se sont envenimées, quelques personnes (voyageurs sont intervenues) les 2 contrôleurs voyant que cela pouvait peut être dégénérer, les 2 proposés au contrôle ont préféré se retirer , mais à la gare suivante 3 policiers étaient sur le quai, j'ai donc quitté le wagon et effectivement les 3 policiers sont montés, moi je suis remonté vite fait dans le dernier wagon et terminé mon parcours sans encombre.
j'en déduit que quand il y a une grève, ou l'on est pas gréviste soit même, on peut appeler la police pour interpeler les grévistes, ce qui malheureusement ne se fait pas souvent pour ne pas dire jamais.

Donc quand on est toute une corporation on peut emm... tout le peuple, faire , n'a aucune importance, quand s'est pas SA grève et la défense de SES droits voir SES privilèges.

Interdire une grève pendant une période raisonnable avant toutes discutions ou négociations serait un bien pour des dizaines de milliers de personnes qui n'ont rien a voir avec le conflit mais qui sont prises en otages et qui en cas que préjudices n'ont rien a dire....

Une idée a glisser dans les oreilles de nos endormis de l'assemblée nationale

Totoche
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 76
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: contre le droit de grève.... suivant qui fait la grève    Mar 17 Juin - 8:46

Bonjour,

Valls inflexible avec les syndicats. Hum ! On verra.

Personnellement, je suis plutôt d'accord avec lui (une fois n'est pas coutume) car il y en a marre de ces syndicats et dirigeants syndicalistes qui mettent la pagaille dans les entreprises et compliquent la vie de tous dans leur quotidien, comme si la conjoncture actuelle n'était pas suffisante, d'autant qu'ils agissent souvent pour leur satisfaction personnelle et celle de leur syndicat et ils se moquent des citoyens et surtout de l'avenir de leur entreprise.

Le syndicalisme est comme l'alcool, c'est bon à petite dose mais il ne faut pas en abuser (humour).
Revenir en haut Aller en bas
http://jac45.forumactif.org
TOTOCHE



Nombre de messages : 704
Age : 65
Localisation : gironde
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: quand s'est trop s'est trop   Mer 18 Juin - 8:22

Bonjour,

Pour sur que les syndicats sont théoriquement pour défendre les intérêts des syndiqués.

Des avancées sociales ont été acquises par l'action syndicale, s'est un fait incontestable.
De nos jours, le français n'est pas vraiment a plaindre si on le compare à de situations sociales dans le monde et même au sein de l'E.U.
Notre pays traverse une situation difficile, à chacun de comprendre et admettre que quand le pays va bien, il est normal de "profiter" des richesses du pays, mai quand le pays va mal, il doit être tout aussi normal de comprendre et admettre qu'il faut faire des efforts pour sortir le pays de sa mauvaise situation, a charge de revanche d'obtenir "plus" quand le pays va " plus " mieux.

Ce qui est loin d'être le cas. aujourd'hui la grève s'est quoi ???? compte tenu de la situation générale des gens, s'est un moyen d'aggraver la situation de centaines de milliers de personnes, de mettre en péril des centaines d'entreprises et par conséquence mettre en péril la situation professionnelles de dizaines de milliers de personnes sans oublier les conséquences pécuniaires qui peuvent en découler.

Et tout cela pour quoi ??? la défense de l'avenir de leur entreprise ???? certainement pas, que peut craindre un cheminot pour l'avenir de son entreprise. rien du tout, le risque de privatisation ???? et alors le vrai risque est de devoir bosser comme tout salarié du privé, justifier son salaire par son travail effectué.

préserver ses "zaquits" sociaux. L'action syndicale n'est plus la défense du salarié contre les abus du " patron" mais une course vers le " toujours plus".

Un conducteur de T.G.V commence sa carrière a 1600 €/mois ( primes comprises) et fin de carrière à 3 400 € ( primes comprises) et une retraite a taux plein a 50 ans.
Si 1600 € en début de carrière, n'est pas une situation mirobolante, a mi parcours (2200 à 2800 €) n'est pas un bas salaire, loin s'en faut et en fin de carrière 3400 € est un "bon" salaire que beaucoup voudrait bien avoir dans le privé.
Se rajoute un départ a la retraite à taux plein dès 50 ans, alors que dans le privé beaucoup partirons qu'a 65 ans voir plus.

Avec une sécurité de l'emploi et bien des avantages du C.E ( et autres) même en début de carrière, un conducteur de train n'est pas plus mal lotis qu'un autre.

Est ce pour autant qu'un cheminot se pose des questions sur les conséquences de ses actions syndicales, notamment sur les conséquences pour le simple citoyen qui subit les conséquences d'une grève, perte de salaire, voir perte de son emploi, entreprises mises en grandes difficultés, voir mises en liquidations judiciaires donc perte d'emplois pour leurs salariés et tout ce qui peut en découler comme situation personnelle pour chacun.

Bien sur défendre ses droits, espérer un mieux de sa situation est légitime en soi mais compromettre le présent et l'avenir de milliers de gens et d'entreprises est bien " responsable"

Le droit de grève doit être l'ultime recours, le dernier des derniers moyens pour se faire entendre, mais que le droit de grève soit le premier acte a une revendication est inadmissible d'autant plus que cela fait peser une graves dangers sur le devenir des dizaines de milliers de gens qui n'ont rien a voir ni de près ni de loin avec le " différent" cheminots/ direction.

Comment réagiraient les cheminots si un jour une grève des usagers portait des pertes de salaires et compromettrait le quotidien voir leurs emplois ?????
j’aimerais bien savoir comment réagiraient ces cheminots qui sont a ce jour les champions des jours de grève sur une année.

Bonne journée Totoche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Question à se poser   

Revenir en haut Aller en bas
 
Question à se poser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis juste entrée pour poser une question...
» Question application star powder
» liste des questions à poser au premier rv
» Assistante maternelle - Les questions à poser
» question a poser pour un premier placement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion :: Corbeille :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: