Forum de discussion

Justice, société, questions sur tout ou presque
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Doit-on faire confiance à la justice ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 76
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Doit-on faire confiance à la justice ?   Mar 21 Juin - 11:59

Vaste sujet !

Elle n'est pas infaillible puisque rendue par l'être humain.

Lorsque l'on gagne un procès, elle est formidable et parfaite mais quand on le perd, elle est nulle et injuste.

Cette réaction est humaine mais il faut toujours se demander pourquoi cette décision.

Avons-nous, en cas de condamnation, été nous même objectif ?

Un exemple: je commet une infraction, un délit voire un crime.

Est-ce la faute des forces de l'ordre, des magistrats qui m'ont sanctionné ou la mienne ?

Il existe tout un arsenal de moyens juridiques pour se défendre et c'est le travail des avocats pour les argumenter mais devant un cas bien établi et prouvé, peut-on espérer l'absolution totale ?

Je ne le pense pas.

Chacun doit prendre ses responsabilités et leur faire face.

Bonne journée.

Revenir en haut Aller en bas
http://jac45.forumactif.org
TOTOCHE



Nombre de messages : 704
Age : 65
Localisation : gironde
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Doit-on faire confiance à la justice ?   Mar 21 Juin - 23:20

Bonjour,

Bien sur la justice est faillible, puisqu'elle est rendue par des hommes faillible.
Toute personne de bonne foi en est consciente.
Je jeter sa haine contr ela justice en tant qu'institution parce que l'on a ete condamné injustement est non seulement inutile mais aussi injustifié.

Il y a effectivement tout un arsenal à la disposition de tous pour se defendre, mais faut il encore en avoir les moyens.
un avocat n'est pas gratuit et l'aide juridictionnelle n'est pas un droit, son octroi dépend d'une commisssion qui décide... comment et sur quoi, cela rete bien des fois surprenant.

Le vrai problème est un problème de personne, le juge est il parfaitement impartial ou a t il deja des apprioris sur tels catégorie de personne, et même en amont l'enquête a t elle ete réalisé a charge et a décharge ou exclusivement d'un coté ou de l'autre ?

Le fait qu'un coupable se sent toujours candamné trop sévèrement est en soi humain, la victime elle pensera le contraire ce qui est tout aussi humain, s'est donc a la justice de sanctionner suivant ce que dit la loi et en tenant compte des circonstances soit atténuantes soit aggravante, s'est la personnalisation de la peine.

je me rappelle d'un homme politique de premier rang qui disait alors qu'un autre homme politique avait maille apartir avec la justice.

" Il faut laisser la justice faire sont travail, je fais confiance a notre justice"
ce même homme politique quelques teps plus tard s'est retrouvé lui même a répondre devant la justice et que disait il.
"la justice est une machine sans âme, sans aucune pitié qui broie les gens sans état d'âme, on n'est pas ecouté et même pas entendu"
et pourtant cet homme politique avait pour assurer sa défense les meilleurs avocats et la fortune pour se payer les payer.
alors que dire d'un homme squi se retrouve devant des juges sans avocats, sans revenu et a l'aide judirictionnelle refusée sans aucune justification du refus.

J'ai connu personnelement que 2 parcours judiciaire sérieux. il est vrai qu'un n'était pas au pénal, mais j'en suis ecoeuré, de tout ce que j'ai entendu de mon affaire,et du comment elle a été menée (et pas seulement de la mienne), oui je peux dire que je ne fais plus confiance aux juges de cette justice particulière et je ne ferais jamais plus confiance a certains juges en particulier, mais a la justice en générale, (même celle qui est visée par mes propos) je lui accorde qu'elle n'est pas la fautive et qu'en tant qu'institution elle ne peut pas être mise en cause pour des faits qui ne relève que des seuls faits de juges de cette institution.

Mon parcours au pénal, s'est tout autre chose, si l'enquête laisse plus qu'a désirer, les juges ont fait preuve d' impartialité et se sont montrés soucieux des droits de toutes les parties, ce qui m'a permis de me défendre et non seulement de pouvoir apporter mes arguments en défense mais aussi de mettre a mal mon accusatrice et de mettre en evidence des manquements graves des enquêteurs, ( abus de pouvoir, intimidations, menances sous conditions, conditions de garde a vue humiliante et particulièrement éprouvante physiquement et spychologiquement).
Donc comme je ne cesse de le dire se n'est pas l'intitution qui est a remettre en cause mais la probité, l'impartilité et le respect de l'etique des personnes qui rendent la justice et des services judiciares, (police, gendarmerie)
il est aisé après 36 heures de garde a vue dans des conditions éprouvantes physiquement et spychologiquement de faire signer un P.V dont les tournures laissent sans aucun doute que le mis en cause est "LE" coupable mais ne veut pas le reconnaitre.

Comme je ne cesse de le dire et le répeter, s'est au tout début de l'enquête que la suite 'devant les juges ) que tout se joue.

un exemple vécu par une personne dont la parole ne peut (a mon avis) être mise en doute.

Cette personne rentre très tard cehez elle, mais elle a oubliée ses clefs, elle decide donc d'escalader sa cloture pour entrer chez elle, pas de chance une voiture de police passe et le voit, donc interpellation, cnduite au commissariat et bien sur interrogatoire en règle.

La police ne veut rien savoir, on ne rentre pas chez soi en escaladant la cloture donc s'est un cambriolage, interrogatoires sur interrogatoires, perssions, menances pour signer un P.V, refus d ela personne, aucune verification n'est faite pour verifier si cette personne habite effectivement a cet endroit.
le magistrat prévenu ( ? ?) autorise la mise en garde a vue, donc interrogatoires sur interogatoires jusqu'au matin et bien tentative ,e mise sur le dos de X cambriolages dans le secteur.

pas moyen que les policiers appellent la personne déclarée part l'interpelé être la propriétaire de la maison et sa cocubine. rien a faire, pas d'appel de la personne et toujours des interrogatoires sur interrogatoires jusqu'au matin.

la un peu de répit juste quelque heures et s'est reparti d eplus belle, tentatives de faire signer le P.V d'audition, refus de l'interpelé donc on recommence interrogatoire sur interogatoire et cela jusqu'a ce que la garde a vue soit levée.

A mon avis il y a bien un manquemant grave d ela part de la police qui aurait pue appeler la personne désignée comme la propriétaire et la concubine du mis en garde a vue, ce qui aurait tout reglé en quelques instant, he bien non il fallait que l'interpellé soit un cambrioleur point barre, ce n'est que plusieurs dizaines d'heures plus tard ( a la relève) qu'un policier a bien voulu verifier en appelant la personne designée par le gardé a vue et tout s'est arrangé en peu de temps.

mais imaginons que l'interpelle signe ses aveux que se serait il passé après avoir reconnu X cambriolage dans le secteur même si la maison ou il a ete pris en flag d'ecalade de cloture se revelait être une erreur, mais pour les autres ? ? mystère.

A savoir que le groupe electrogéne dans la voiture appartenait a un de ses amis qui lui avait preté pour servir d'éclairage pour une fête de nuit a la campagne.

La je pense qu'il y aurait eu de grosses complications pour cet homme du fait qu'il aurait reconnu avoir commis des cambriolages auparavant.
ayant moi même vecu une garde a vue, s'est pas du tout un petit sejour tranquile a l'hotel de police ou on vous pose des questions poliment et gentiment, s'en est même loin voir tres tres loin.



Revenir en haut Aller en bas
usufruit



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Doit-on faire confiance à la justice ?   Mer 22 Juin - 6:17

moi ce qui m'intrigue ces jours ci, c'est l'affaire colonna, tribunal d'exception, semble t'il pas de preuve tangible, les juges devaient motiver leur décision, on en a pas entendu parler, bref.....
Revenir en haut Aller en bas
http://liberte-des-mots.board-poster.com
Capucine



Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: Doit-on faire confiance à la justice ?   Mer 22 Juin - 15:01

Bonjour,

Il est vrai que parfois je crie à l'injustice mais parfois aussi j'aimerai qu'elle soit plus sévère

Usufruit, pour l'affaire Colonna, je me pose un tas de questions et ce, depuis le début de son arrestation

Bonne fin de journée
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 875
Age : 76
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Doit-on faire confiance à la justice ?   Mer 22 Juin - 15:39

Bonsoir,

Il est vrai qu'au vu et à la lecture des médias nous pouvons nous poser beaucoup de questions.

Personnellement, j'ignore si cette personne est le tireur ou non.

Toutefois, mes questions seraient:
1°/ Pourquoi s'être caché aussi longtemps car si la police ne l'avait pas interpellé, il serait toujours en fuite.
2°/ Pourquoi ses complices l'ont-il accusé dans un premier temps ?
3°/ Pourquoi ceux-ci ont-ils changé de version après son arrestation ?

Dans ces conditions, nous constatons qu'après deux procès, le verdict reste le même et ce n'est pas la cassation( à condition qu'aucun manquement aux règles de droit soient relevé), qui pourrait y changer quoi que ce soit.

Le bla bla de ses avocats leur rapportera au moins une certaine notoriété sinon des émoluements conséquents.

Attendons donc la décision de la cour de cassation.

En conclusion, je pense que soit qu'il est coupable et ses tentatives n'auront pour effet que de jeter le doute dans la population, soit qu'il est innocent et de conclure que les forces de l'ordre, les magistrats et le jury ont monté l'histoire pour lui faire porter le chapeau.

J'avoue avoir du mal à le croire.

Wait and see.

Revenir en haut Aller en bas
http://jac45.forumactif.org
usufruit



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Doit-on faire confiance à la justice ?   Jeu 23 Juin - 4:32

ce qui est troublant si l'on remonte au début de l'histoire c'est que c'est quand même sarkozy au départ qui l'a déclaré coupable et qui a décidé de le trouver ou de le retrouver car l'arrestation ressemblait beaucoup à un scenario de série tv,
eh puis il faut le dire ce qui m'agace dans l'histoire c'est pourquoi la vie d'un préfet vaut plus que celle d'un clampin, pourquoi pour la mort de cette personne on créé un tribunal d'exception?
pourquoi on ne rend pas public les motivations du tribunal qui a décidé une nouvelle fois de le condamner puisque celà devait etre motivé?
parce que si les motivations sont : on est sur que c'est lui mais on a pas de preuves, ce n'est pas une motivation ça
Revenir en haut Aller en bas
http://liberte-des-mots.board-poster.com
TOTOCHE



Nombre de messages : 704
Age : 65
Localisation : gironde
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Doit-on faire confiance à la justice ?   Jeu 23 Juin - 14:46

Bonjour,

pour l'affaire que vous evoquez, je ne sais pas grand chose pour ne pas dire rien.

que le president d ela republique le declare coupable, la ... s'est son affaire, qu'il faille le retrouver, il me semble que toute personne soupconnée de meutre, il me semble que s'est la moindre des choses, de la condamner, la nous entrons effectivement dans " devons nous faire confiance a notre justice"

personnelement je ne sais pas si l'accusé est coupable ou non, donc je m'abstiendrai d etouts commenataires affirmatifs.

Si il est reconnu coupable de.., il doit bien y avoir des motivations autres que la simple conviction des juges donc il y a bien des éléments qui tenderaient vers la culpabilité de...(trace A.D.N, traces de poudre sur les mains, type de poudre et d'arme, temoins occulaires, brefs de elements serieux que la défense ne peut " demonter".

mais j'ai pour habitude de chercher loin, qu'en est il de la "qualité" de l'enquête, a t elle ete dilligenté a charge et a decharge, a t elle ete "pilotée" dans un sens par le magistrat instructeur, la defense a t elle ete respectee dans ses argument, bref l'enquête a t elle une bonne enquête ou une "mauvaise". enquete.

un cour de justice d'exception pour le meutre d'une personne est ce justifié ? ? a mon sens non, il faut savoir si on fait le proces pour le meutre d'une être humain ou le meutrre de la representationde de l'autorité de l'état;
ce n'est pas la même chose pour moi.
effectivement si le proces est "agencé" en meutre de la representation de l'autorité de l'état une cour special peut se concevoir mais dans ce cas elle doit être a l'égale de toute cour de justice s'est a dire permanente et non pas constituée pour telle ou telle affaire, ( ce qui ne veut pas dire que les juges, le parquet, bref le personnel ne peut pas juger autre chose que des affaires relevant de la cour d'exception.
cela eviterait le doute sur la composition du tribunal pour juger de l'affaire qui est a l'origine de la composition de la cour.
la cour serait constituée (par exemple) pour 2, 3, 5 ans, si il y a une affaire elle juge, si il y en a pas , les magistats la constituant assurent leurs fonctions de juges dans leurs tribunaux respectifs, comme cela pas de doute sur la composition de la cour pour la circonstance de l'affaire.

En ce qui me concerne personnelement j'ai de moins en moins confiance en la justice en général et en une en particulier, je suis de plsu en plus convaincu qu'il y a une certaine conivence non avouée entre les diverses personnes de la justice. une sorte de forteresse ou il est tres difficile de mettre en cause un des residents de la forteresse, le pont levis reste bien trop souvent relevé.
Hier soir j'ai suivi l'émission C dans l'air, j'en deduis que même quand on apas les moyens on fait quand même sans être responsable de ce qui decoule de son manque de moyen, ce que je veux admettre sur le fond, mais je l'admets pour toput le mond epas pour certaines catégories de personnes quelque soient leurs fonctions ou responsabilités.
ou on est pas responsable ou on l'est, et non pas suivant ce que l'on est ou ce que l'on assume comme responsabilite.

Allez dire a un liquidé qu'il est coupable de son manque de moyen mais pas celui qui le condamne parc equ"e celui qui le condamne n'a pas pu faire autrement par manque de moyens.
Que l'on ne vienne pas me dire que le liquidé n'avaient qu'a avoir les moyens alors que l'acès a ses moyens lui sont refusés pat la force ou la violence.

Bonne journee, Totoche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doit-on faire confiance à la justice ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doit-on faire confiance à la justice ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un musulman doit se faire opérer
» Faut-il le réveiller pour le faire téter?
» Riz au lait caramel/raisins secs en confiturier
» Doit-on faire la récap les mois on l'on ne perd pas?
» Une petite question pour ceux qui sont à l'ARAPL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de discussion :: Corbeille :: Votre 1ère catégorie :: Votre 1er forum-
Sauter vers: